Historique de l'ASBL Pep's


C’est en janvier 1988 que le PEP’S reçoit l’agrément de la Communauté française pour organiser des prestations éducatives et/ou philanthropiques sur l’arrondissement judiciaire de Huy. Sa capacité subventionnée était de 21 situations. A l’époque, l’ASBL se dénommait « SOFT » et partageait ses locaux avec le Centre d’Orientation Educative (Rue des Jardins, 68 à 4500 Huy).

 

En mai 1994, l’ASBL « SOFT » devient l’ASBL « SOFT-PEP’S » et emménage dans de nouveaux locaux.  Le siège social sera situé rue Godelet, 21/32 à 4500 Huy.

 

Le PEP’S voit sa capacité agréée monter à 45 en mars 1999. Quelques mois plus tard, soit en juillet 1999, le service est agréé pour traiter 60 situations.

 

Janvier 2001 est marqué par l’apparition d’une nouvelle mission confiée au PEP’S : la médiation. Une circulaire du 05.12.2001 de la Ministre compétente de l'époque nous permet au 01.01.2001 de comptabiliser ce nouveau type de mandat. L’ASBL « SOFT-PEP’S » change d’appellation en juin 2001 pour devenir l’ASBL « PEP’S ».

 

Notre agrément se voit à nouveau modifié en décembre 2002 et l’AAJ nous reconnaît une prise en charge de 85 situations.

 

En mai 2003, le service aménage ses nouveaux locaux dans le centre-ville, rue des Fouarges n°4.  Le siège de l’ASBL est situé à cette adresse.

 

En 2004, l’ASBL a créé un outil pédagogique destiné à sensibiliser les adolescents aux victimes non-personnalisables intitulé : « Les sans-visage : arrêt sur image ».  Ce support vidéo a été largement diffusé en Communauté française.

 

L’année 2006 vient poser un nouveau cadre légal à notre pratique. En effet, la loi du 12 juin 2006 venant réformer la loi du 08 avril 1965 prévoit des missions supplémentaires qui sont confiées aux SPEP (Concertations Restauratrices en Groupe), confirme les prestations éducatives et d’intérêt général et légalise officiellement la médiation auteur/victime.

 

En ce qui concerne l’année 2007, l’ASBL s’est vue octroyer du personnel supplémentaire pour la réalisation de l’offre restauratrice (médiation et CRG). De ce fait, l’équipe s’agrandit et passe de 5 emplois temps plein à 6,5.

 

En 2010, l’ASBL lance un nouveau projet expérimental qui consiste en l'organisation, sous mandat judiciaire, de module de formation portant sur la thématique des assuétudes.


En 2015, tous les Services d'Actions Restauratrices et Éducatives en Fédération Wallonie-Bruxelles se voit confier 4 missions.